"Ne vieillis anchaas, pendant que tu prends de l'âge."

 

La stratégie ayurvédique contre le vieillissement s'appelle rasayana. Les rasayana sont un trésor du profond savoir de l'Ayurvéda. Tout le chapitre d'introduction de la Charak-Samhita (traité ayurvédique) est consacré au thème des rasayana et indique clairement l'importance de ces préparations composées la plupart du temps de végétaux et de minéraux. Cette antique connaissance du «mélange juste» représente le summum de la phytomédecine ayurvédique. C'est une conquête de l'Ayurvéda qui lui donne une place de premier ordre parmi l'ensemble des systèmes médicaux.

 

La recherche de la beauté éternelle a depuis toujours occupé l'humanité et dans chaque culture il y eu des personnes dont l'aspiration profonde était la découverte de la fontaine de jouvence, afin de vaincre la peur de la vieillesse. Les rasayana ayurvédiques sont depuis très longtemps utilisés pour contrer la dégradation physique et mentale, pour retarder le processus de vieillissement. Les rasayana favorisent la production de tissus corporels sains et en améliorent la qualité.

 

La signification du mot rasayana

Rasa = le premier tissu corporel d'où tous les autres tissus corporels (dhatu) sont issus.
Ayana = les canaux, les voies de transport du corps.

 

Les rasayana ne sont pas des médicaments. Au contraire ce sont des moyens naturels aux effets rajeunissants accompagnés de recommandations alimentaires et comportementales. Leur efficacité dépend aussi en grande partie de l'état physique de la personne. Des cures de purification comme le panchakarma sont recommandées pour préparer le corps à mieux assimiler les substances actives.

 

Tous les traitements ayurvédiques conduisent à une transformation des dhatu (tissus corporels). Ils doivent aussi contrer l'influence négative des radicaux libres. Bien que ceux-ci soient nécessaires à la défense immunitaire pour combattre les intrus, en excès ou hors contrôle, ils peuvent provoquer de grands dommages, car ils modifient et détruisent la structure des cellules. Ils nous font vieillir plus rapidement et causent de nombreuses maladies. Une alimentation variée avec beaucoup de légumes et de fruits frais aident le corps à intercepter les radicaux libres. Une forte exposition au stress et à la pollution rend par contre la prise d'antioxydants nécessaire.

 

Les rasayana contribuent ainsi:

  • à maintenir l'équilibre des dosha et d'agni
  • à nourrir les tissus corporels (dhatu)
  • à maintenir dans leurs fonctions les canaux du corps (shrota)

 

Un corps sain, un esprit clair

Bala est le mot Sanskrit pour force. Il fait référence au système immunitaire.
Bala influence 2 éléments importants : l'ama (les toxines) et l'ojas.
L'ama est produit par de la nourriture non digérée complètement. Il a tendance à boucher les canaux qui fournissent les cellules en nutriments ainsi que ceux qui éliminent les toxines. A la longue l'ama bloque aussi les micro-canaux, créant ainsi les conditions idéales pour les infections et les radicaux libres. En résumé il affaiblit les défenses de l'organisme.

 

l'ojas est l'opposé de l'ama.

Il est et donne la vie
Il se cache profondément dans la structure de la matière. C'est l'intelligence de la matière, l'énergie de vie, la vitalité, le rayonnement de l'homme. l'ojas est l'essence de la nourriture, le plus fin produit de la digestion. Il n'apparaît pas comme substance matérielle, mais plutôt comme extrait idéel, l'intelligence ou le principe de l'ordre, qui libère les 13 agnis de la nourriture. l'ojas fait le pont entre la conscience et la matière, entre l'esprit et le corps. Il lie le Veda - la connaissance abstraite - à Ayus - la vie dans la matière.

 

Ojas constitue le fondement d'une bonne santé. Le but de tout traitement et thérapie de l'Ayurvéda Maharishi est de le renforcer.

 

Notre comportement, notre mode de pensée et notre manière de vivre ont un effet décisif sur notre bien-être. Ce savoir s'appelle Accra Rasayana, qui signifie textuellement «élixir comportemental». Par là on veut parler des modes de conduite qui favorisent une longue vie, qui renforcent le système immunitaire, de la même manière qu'un rasayana végétal. A ces comportements positifs on compte: la sincérité, la gaieté, la générosité, une attitude équilibrée et paisible, la propreté, la force de caractère, la méditation, l'amour, la compassion, la liberté de l'égoïsme, un équilibre entre le repos et l'activité, le respect envers les enseignants et les aînés, un bon comportement, la consommation de nourriture favorisant la santé, le séjour régulier dans la nature.

 

L'Ayurvéda considère l'homme dans son ensemble, comme une unité du corps, de l'esprit et de l'âme. Toutes les thérapies sont conçues pour maintenir et renforcer cette unité. Mais même une alimentation et un mode de vie consciemment sains ne peuvent stopper le processus de vieillissement, car avec l'âge le dosha vata augmente continuellement. Des rasayana pris suffisamment tôt ralentissent le processus de vieillissement des dathu (tissus corporels) et maintiennent en même temps les capacités mentales.

 

En vieillissant les niveaux les plus subtils passent au premier plan et les activités extérieures et le succès ne deviennent plus si importants. L'homme mûr aspire à se réaliser spirituellement et s'oriente consciemment vers les valeurs intérieures et spirituelles. Les rasayana ayurvédiques sont un vrai cadeau de la nature pour pouvoir vivre en bonne santé la sagesse et l'intuition, ces conquêtes de l'âge.