Comment l’Ayurvéda aide-t-il à maintenir l’équilibre et la santé ?

La bonne santé est le résultat d’un équilibre fragile entre corps, esprit et psychisme. Les mesures ayurvédiques visent en premier lieu à maintenir et rétablir cet équilibre. Pour ce faire, il est possible de recourir à des procédures de purification traditionnelles, d’adapter son régime alimentaire selon ses besoins personnels, d’améliorer sa routine quotidienne, de suivre des thérapies manuelles telles que des massages et de prendre des compléments alimentaires végétaux ou minéraux.

Pour traiter un trouble de la santé, les experts en Ayurvéda identifient les principaux symptômes du patient puis définissent une stratégie pour améliorer son état de santé.

Un patient peut retrouver un équilibre ayurvédique si des mesures comportementales ou des substances ayant un effet opposé à ses troubles lui sont prescrites.

Prenons l’image d’une balançoire dans une aire de jeux : l’enfant le plus lourd a les pieds sur le sol tandis que sa sœur, plus légère, est en l’air. Il s’agit d’un déséquilibre évident. Ce n’est que quand un poids supplémentaire (p. ex. un autre enfant léger) vient s’ajouter au côté le plus faible que la balançoire peut retrouver l’équilibre. De même, dans le système de santé ayurvédique, les états secs sont par exemple équilibrés avec l’humidité, le froid avec le chaud, l’inertie avec l’activité ou encore la rugosité avec l’onctuosité.

Le programme de voyage de Carla

Alors Carla, as-tu déjà des voyages de prévus pour tes vacances d’été ?

Oui, étant donné la situation, j’irai dans l’un des pays frontaliers…

très probablement en Allgäu. Heureusement, en mini-van aménagé, on a la liberté de prévoir ses voyages au dernier moment ou de changer son programme si nécessaire.

L’Ayurvéda part en voyage avec vous

Puisque tu as une formation de conseillère en santé et nutritionniste, l’Ayurvéda t’accompagnera certainement durant tes vacances. Qu’est-ce que tu emportes toujours avec toi en voyage ?

Oui, l’Ayurvéda – et avec lui des produits naturels – m’accompagne chaque jour en vacances. Outre la pharmacie d’urgence de la médecine conventionnelle, j’ai toujours avec moi quelques préparations ayurvédiques spécifiques. Et étant donné qu’en camping, nous cuisinons nous-même la plupart du temps, j’adore les mélanges d’épices, en particulier parce que mon mini-van ne peut bien sûr pas accueillir toutes mes épices. J’emporte aussi mes thés préférés, Après dîner et Purifier, car en été il est important de boire des boissons chaudes plutôt que glacées. Notre agni (feu digestif) est affaibli par la chaleur dominante et brûle ainsi moins fort. Les boissons chaudes et les épices attisent de nouveau le feu dans l’appareil digestif. Si j’ai trop mangé que je me sens ballonnée, mâcher les graines de Chew! to go (mélange croustillant de graines) me soulage.

Coups de chaleur et coups de soleil

Chez de nombreuses personnes, en particulier celles qui présentent une part de pitta élevée, la chaleur et le soleil peuvent être sources d’inconfort. Comment est-il possible de les aider si une place à l’ombre au bord de l’eau ne suffit plus à les soulager ou si leur peau a trop pris le soleil ?

En effet, la chaleur estivale peut se refléter tant sur le plan émotif (irritation, impatience, etc.) que physique (sensation de chaleur interne) chez les personnes au dosha pitta prédominant. Vaporiser régulièrement le Tonique visage eau de rose et bois de santal sur son visage est un très bon moyen pour se rafraîchir. Inhaler le parfum du mélange d’huiles essentielles Synergie Pitta a aussi un effet rafraîchissant et équilibre le dosha pitta. Ce parfum est idéal dans les espaces clos tels que les voitures ou les chambres chaudes.

Une tasse de thé frais à la menthe avec une pointe d’eau de rose apporte également une sensation de fraîcheur. De manière générale, il est conseillé de manger de la nourriture assaisonnée d’épices rafraîchissantes telles que la coriandre, la cardamome et le fenouil. (Lien alimentation en été)

Il peut arriver que les types vata et kapha reçoivent trop de soleil. Cela se manifeste toutefois davantage par des coups de soleil que par un excès de chaleur interne. Par des températures chaudes et agréables, le type kapha a tendance à faire des siestes et donc à prendre de légers coups de soleil. Les peaux vata supportent le mieux les rayons du soleil et bronzent rapidement. Elles sont en revanche sujettes à la sécheresse et à un vieillissement précoce sous l’effet de la chaleur. Le Gel à l’aloe vera fait des miracles après un bain (ou un coup) de soleil pour tous les types de dosha ! Rafraîchissant et hydratant, il agit comme une lotion après-soleil naturelle.

Digestion irrégulière

En voyage ou dans de nouveaux environnements, de nombreuses personnes souffrent de digestion irrégulière, soit de diarrhée ou de constipation. Quels remèdes ayurvédiques peuvent aider dans ce cas ?

Les nouvelles expériences, le changement de nourriture et une modification du rythme de vie pendant les vacances peuvent augmenter vata. Le siège principal de ce dosha se trouve dans la région du côlon, c’est pourquoi la digestion est rapidement touchée par des déséquilibres. En voyage, j’ai plutôt tendance à souffrir de constipation. Dans ce cas, il est recommandé de prendre 2 à 3 comprimés de Triphala avec de l’eau chaude (pour les intestins sensibles, privilégier Triphala Plus). Pendant la journée, boire beaucoup d’eau, idéalement un thé hydratant qui stimule l’agni (p. ex. le thé Trois Gingembres, Trois Fenouils ou Après dîner). Hingvashtaka churna mélangé à un peu de ghee aide en cas de ballonnements, de sensation de satiété et de crampes d’estomac (1 ct juste avant les repas). L’expérience montre que la noix de muscade (0,5 à 1 g deux fois par jour) ou le Bilva churna (2 à 3 g deux fois par jour) mélangés à un peu d’eau chaude aident à soulager une légère diarrhée (dose pour adultes, ne pas dépasser). En cas de forte diarrhée, toujours penser qu’il peut s’agir d’une infection et consulter un médecin.

L’effet des enveloppes de psyllium n’est plus à prouver : en cas de diarrhée, elles retiennent l’excédent d’eau et en cas de constipation, elles stimulent l’activité intestinale.

Mal des transports

Que recommanderais-tu à quelqu’un qui a de plus en plus mal au cœur sur un bateau ou dans les virages interminables d’une route de montagne ?

Mâcher environ 8-10 graines de cardamome fait des miracles ! Cela aide en cas de nausée et rafraîchit la bouche. Le gingembre frais aide aussi, mais ce n’est pas évident de toujours en avoir sous la main et il pourrait s’avérer trop piquant et chauffant pour les types pitta en été.

Mal de dos et jambes lourdes

Des trajets longs ou inconfortables en voiture ou en train peuvent engendrer des maux de dos ou des jambes lourdes. Comment l’Ayurvéda peut-il aider dans ce cas ?

Pour soulager ces maux, rien de mieux qu’un massage, p. ex. au Baume Pirant calmant, un baume ayurvédique apaisant et rafraîchissant, ou à l’huile essentielle Huile ayurvédique à la menthe, que je dilue dans de l’huile végétale (1 : 20). Et si mon compagnon de voyage n’est pas disponible, je peux mobiliser moi-même mon corps grâce aux yoga asanas. Autre conseil pratique : s’allonger sur un tapis Shakti permet de soulager les tensions et de libérer l’énergie emmagasinée ! Après cela, je me sens toujours pleine de vitalité !

Troubles du sommeil

Après un voyage épuisant, nous sommes enfin arrivés à bon port. Bien que je sois fatigué(e), je n’arrive pas à m’endormir car mon esprit repasse en boucle les nombreuses expériences vécues au cours des heures passées. Dans de telles situations, as-tu avec toi quelque chose pour te calmer ?

Les troubles du sommeil ont tendance à être liés à un déséquilibre de pitta. Mais quand des pensées viennent en outre encombrer notre esprit, vata joue un rôle déterminant. Essayez de mettre de l’ordre dans vos pensées et de les calmer par la méditation le soir. Avant de vous coucher, n’hésitez pas à vous préparer une délicieuse tasse d’Infusion Vata ou de Latte Nuit paisible. Habituez-vous à vous coucher entre 22h et 22h30. Il est plus difficile de s’endormir après 22h car les propriétés pitta dominent de nouveau. À titre préventif, vous pouvez commencer à prendre des compléments alimentaires Nidra une à deux semaines avant votre voyage. Vata Balance a aussi fait ses preuves pour celles et ceux qui ressassent leurs pensées. Et pour équilibrer un dosha vata particulièrement agité, rien de mieux que d’inhaler la composition d’huiles essentielles Synergie Vata.

Ampoules et foulures

Aimes-tu faire de la randonnée ? Les journées de marche difficiles s’accompagnent malheureusement parfois d’ampoules et de foulures. Comment soulager ces douleurs de manière naturelle ?

Oh oui, j’adore la randonnée ! Après une journée de marche, quand j’ai les jambes lourdes, je les surélève et les dorlote avec du Gel rafraîchissant Crio Gamathi pour les jambes. Je me tords malheureusement souvent la cheville lorsque j’admire la nature qui m’entoure et oublie de regarder là où je mets les pieds. C’est pourquoi j’emporte toujours avec moi l’Huile pour les muscles et les articulations. Elle nourrit et régénère les dhatus mamsa et asthi.

Les feuilles de grand plantain, que l’on trouve souvent près des chemins, constituent par ailleurs d’excellents pansements en cas d’apparition d’ampoules en randonnée.

Piqûres de moustique et démangeaisons

Toi qui as l’habitude de voyager, connais-tu aussi un remède contre les piqûres de moustique et autres insectes importuns ?

Pour ne pas me faire piquer, je vaporise sur ma peau un spray anti-moustique. S’ils arrivent tout de même à me piquer, je tamponne la piqûre de Teinture de Neem amère et rafraîchissante pour apaiser les démangeaisons.

En balade, le jus frais du plantain lancéolé que l’on trouve dans les champs a lui aussi un effet soulageant, de même que la merveilleuse pommade à la patience sauvage, dont nous révélons la recette ce mois-ci.

Enfin, dans mon porte-monnaie, j’ai toujours une petite carte spéciale pour retirer correctement les tiques.

Mal de gorge et nez bouché

En été aussi, il peut malheureusement arriver qu’on ait le nez qui coule et mal à la gorge. Quels remèdes ayurvédiques peux-tu nous conseiller dans ces cas-là ?

Afin de protéger la muqueuse de mon nez, j’utilise tous les jours à titre préventif une goutte d’huile de sésame. Cette mesure simple protège de la sècheresse et des fissures et rend l’accès difficile aux éventuels intrus. L’Anu Thailam, qui a depuis longtemps fait ses preuves, est moins conseillé en été en raison de ses propriétés chauffantes et piquantes. Si vous avez malgré cela attrapé un rhume, misez sur le sirop ayurvédique pour la toux Prana Rasayana liquide. Les enfants l’aiment aussi ! Si votre gorge vous gratte ou vous fait mal, n’hésitez pas à la soulager avec un thé qui stimule le système immunitaire, à base de citron, de miel (ne pas le chauffer à plus de 40 degrés) et de gingembre, ou avec une tisane Douce Haleine. En outre, il est toujours pratique d’avoir avec soi les Pastilles pour une haleine fraîche ou les bonbons Sitopaladi. J’évite toujours les courants d’air et la climatisation, et je garde ma gorge au chaud à l’aide d’un fin foulard.

Frustration et déception

As-tu hâte d’être en vacances ? On a souvent de grandes attentes envers ces précieux jours de repos et on est déçu quand tout ne se passe pas comme on l’aurait souhaité. Pluies diluviennes, embouteillages, files d’attente, pannes, voisins bruyants, mauvaise nourriture… bien des choses peuvent nous gâcher la meilleure période de l’année.

Qu’est-ce qui t’aide dans de telles situations ?

C’est rare que je sois déçue de mes vacances ! Mais bien sûr, par moment je me dis : « cela aurait pu mieux se passer ». C’est le moment idéal pour s’entraîner à trouver patience, calme et pleine conscience – après tout, on a tout le temps du monde en vacances. Mais pour répondre à ta question – l’humour aide toujours 😉

  • Pluie persistante —> faire une danse de la pluie
  • Embouteillages —> écouter un livre audio passionnant
  • Files d’attente —> avoir des discussions inspirantes avec les gens
  • Pannes —> ne nous retrouvons-nous pas toujours par hasard dans des lieux magnifiques ? – prendre le temps d’admirer la nature
  • Voisins bruyants —> profiter de l’occasion pour faire la fête avec eux
  • Mauvaise nourriture —> ça ne peut que s’améliorer (ou bien cuisiner soi-même)

Un grand merci, Carla, pour tes conseils précieux et divertissants sur le thème de la pharmacie ayurvédique de voyage !

Je te souhaite des vacances dépaysantes et reposantes.

(Entretien entre Carla Kostgeld et Verena Amacher)

 

* Carla Kostgeld suit une formation de naturopathe en médecine ayurvédique, est praticienne diplômée en massage ayurvédique et a son propre cabinet de conseillère en santé et nutritionniste ayurvédique diplômée à Lucerne (indigo-ayurveda.ch). Elle travaille pour AyurVéda SA à mi-temps en tant qu’assistante marketing.