Aussitôt que le bébé est né, il a besoin du premier contact corporel aimant. Ne coupez pas le cordon ombilical avant qu’il n’ait cessé de pulser. Le père également a l’occasion de faire connaissance de l’enfant. La fontanelle encore tendre du nouveau-né devrait être délicatement frictionnée avec une boule de coton trempée dans de l’huile de massage Ksheerabala. Ceci peut être répété lors des massages quotidiens jusqu’à ce que la fontanelle se soit refermée. Quand le nourrisson repose dans son berceau, après avoir reçu sa toilette, été langé et allaité, la mère a aussi besoin de beaucoup d’attention et de soins, car elle a un grand accomplissement derrière elle.

 

Soins à la mère

Lors de la naissance se forme dans la matrice un espace vide, qui est immédiatement rempli pas le dosha vata. Pour cela une première mesure devrait être de masser délicatement le ventre avec de l’huile de massage chaude Dhanvantaram ou Vata, puis de l’envelopper avec des linges chauds. Cela fait en sorte que les organes retournent à leur place, que la matrice reprenne sa grandeur normale et que l’équilibre des dosha soit recréé. Quand on n’agit pas contre l’excès de vata, la mère peut se trouver épuisée et se sentir affaiblie émotionnellement. La compresse sur le ventre peut être portée toute la journée et devrait appliquée durant au moins 40 jours.

 

Pendant la première semaine après la naissance le massage de tout le corps à l’huile Dhanvantaram est très important et devrait être pratiqué quotidiennement par la personne la plus proche. Les massages aident à reconstituer les dhatu, à renforcer le métabolisme et la digestion.

 

Des bains courts, chauds, de légers exercices de yoga, de la méditation, aident à retrouver équilibre et détente.

 

Commencez quelques jours après la naissance avec des exercices ciblés pour le plancher pelvien et les muscles du ventre, afin de renforcer les tissus conjonctifs.

  • L’alimentation après la naissance
  • Agni, le feu digestif, est très faible après la naissance et la nourriture doit être adaptée à cet état de fait.
  • Idéales sont les deux premières semaines les soupes de légumes et les kitchari, composés au 1/3 de mung dal et aux 2/3 de riz.
  • Mangez quotidiennement un peu d’aneth frais, car il stimule la production de lait et libère des ballonnements, beaucoup de légumes comme les artichauts, les côtes de bettes, les épinards, à cela du riz, millet, épeautre, kamut, amaranthe et quinoa.
  • Il devrait y avoir à chaque repas une bonne portion de ghee
  • Buvez suffisamment afin d’activer la production de lait. La tisane Bien-Être Allaitement de Pukka au fenouil, à l’anis, au shatavari, au kurkuma et au lemongrass soutient la production de lait et l’alchémille commune favorise la réadaptation hormonale.

 

Les 6 premières semaines après la naissance

  • Allaitez votre enfant chaque fois qu'il le demande, jusqu’à ce qu’un certain rythme soit atteint.
  • Prenez beaucoup de temps pour le nourrisson et accordez-vous le repos dont vous avez besoin. Autant que possible faites-vous décharger des travaux ménagers et confiez les enfants plus âgés aux grands-parents.
  • Les six premières semaines les nouveaux-nés ne devraient être pas trop exposés aux visiteurs, à de la forte musique, aux bruits des voitures, au soleil intense et aux vents. Le système nerveux tendre a besoin de calme pour se former et se développer.
  • Couvrez sa tête sensible constamment avec un bonnet en soie ou en laine, protégez le corps avec des habits en textiles naturels.
  • Le massage quotidien avec des huiles aux plantes biologiques, bien tempérées, renforce le système nerveux et la circulation sanguine de l’enfant, soigne et protège sa peau délicate. Les doux mouvements de massage empêchent l’accumulation de toxines.
  • L’Ayurvéda recommande pour les massages des bébés les huiles Lakshadi ou Ksheerabala, légèrement réchauffées. Il est important que la pièce soit suffisamment chaude, afin que l’enfant puisse pleinement se détendre. Le baby-abhyanga est pour le père aussi une bonne possibilité d’être proche de son enfant et lui montrer son affection.
  • A côté de la sage-femme les membres de la famille se soucient avec amour de la convalescence de la mère. Les soins lors des semaines qui suivent l’accouchement ne sont malheureusement souvent pas pris au sérieux, bien qu’ils soient de la plus grande importance.
  • Accordez-vous du temps avec votre enfant qui passe trop vite selon beaucoup de parents.

(Source : Das grosse Ayurvéda-Buch für Mutter und Kind von Dr. Karin Pirc)