… devrait aussi être traitée avec soin! De plus en plus de personnes deviennent sensibles et ont même des allergies aux cosmétiques industriels.

Pour déchiffrer le contenu des crèmes, lotions et shampooings, on devrait même s’armer d’un dictionnaire de chimie. Les organismes de défense des consommateurs mettent en garde devant les effets potentiellement indésirables des substances comme les parabènes, silicone, huiles minérales et produits synthétiques de conservations, colorants et parfums. Misez pour cela sur des produits naturels exigeants, tout aussi efficace et sans problème pour la santé.

Les cosmétiques dans l’Ayurvéda poursuivent trois buts:

  • Une belle apparence, soigner la peau et le corps.
  • Le développement de la personnalité, de la beauté intérieure.
  • Le maintien de la jeunesse et de la vitalité, c’est-à-dire le retardement du processus de vieillissement.

La peau est notre plus gros organe et constitue la barrière avec le monde environnant.

Elle réagit avec beaucoup de sensibilité aux influences extérieures comme le froid, la chaleur, la douleur, le stress, les rayons UV, les soucis ou une mauvaise alimentation.

En hiver particulièrement la peau réagit souvent par le dessèchement au froid extérieur et à l’air des radiateurs. En été on a besoin de protection contre l’excès de rayons solaires, car rien ne vieillit plus rapidement la peau que l’exposition au soleil; il vaut mieux se promener que rester étendu des heures sur une plage à se bronzer.

Selon l’Ayurvéda la peau se forme à partir des deux premiers tissus rasa et rakta (plasma et sang). Un dhatu rasa* sain influence positivement tous les tissus et jouent dans la construction du corps un rôle clé.

Si la peau à tendance à devenir sèche, à la formation de ride et au manque de fermeté, cela est dû selon l’Ayurvéda à une déficience du tissu rasa. Pour cette raison, la nourriture joue un rôle très important dans la cosmétique ayurvédique et les soins du corps, car avec ce que l’on mange, nous décidons de l’état de notre peau et de l’efficacité du métabolisme cellulaire.

Pour renforcer le dhatu rasa et ainsi la santé de notre peau rien de mieux que des mouvements en plein air et une alimentation équilibrée, riche en nutriments et suffisamment liquide. À côté des légumes frais et des fruits doux, on peut recommander aussi des fruits secs mis à tremper (en particulier les raisins secs et les figues), les noix diverses, le lait, la soupe de riz avec un peu de ghee, les tisanes au gingembre, basilic et pétales de rose. Les épices comme le curcuma, le safran et la noix de muscade devraient être consommées régulièrement.

Si les tissus cutanés sont par contre mal irrigués, pâles, impures ou avec de la couperose ou des taches brunes, ceci indique un dérangement du dhatu rakta.

Pour soutenir le dhatu* rakta et par là les tissus cutanés, l’Ayurvéda recommande tous les aliments et plantes avec les qualités amer, refroidissant et naturellement sucrée. Conviennent en particulier les légumes verts comme  les côtes de bette, les épinards, salades, artichauts et les légumes à racines. En outre l’Aloe vera, l’amalaki (amla), le bois de santal et l’eau de rose sont de précieux produits de soins.

L’Ayurvéda part toujours d’une approche globale. Ainsi dans le cas de la peau on en prend soin aussi bien de l’intérieur, par la prise de compléments alimentaires, que de l’extérieur par les soins qu'on lui porte. La règle principale pour tous les types de peau: purifier, nourrir et humidifier.

*Les 7 dhatu (tissus du corps)
du plus „grossier“ au plus subtil
La nourriture => nourrit =>
Rasa Dhâtu: plasma, lymphe =>
Rakta Dhâtu: sang =>
Mamsa Dhâtu: musculature =>
Meda Dhâtu: tissus graisseux, glandes =>
Ashti Dhâtu: os, dents, ongles et cheveux =>
Majja Dhâtu: moelle, tissu nerveux =>
Shukra Dhâtu: tissus reproductifs