Sveta, candana, chandan (sanskrit), safed candan, santal (hindi)
Santalum album L. (latin)
Le santal blanc (français)

 

Une fine volute de fumée s'élève et son parfum apaisant pénètre directement au plus profond de notre monde émotionnel. Le stress quotidien et les tensions font place à la paix intérieure et à une atmosphère de paix. Le bois de santal est l'un des parfums les plus importants en Inde. Il est également apprécié dans l'Ayurvéda pour ses précieuses propriétés et a été utilisé de nombreuses façons depuis l'Antiquité. L'odeur typique du bois de santal accompagne les gens à travers toutes les phases de la vie et constitue une partie importante des cérémonies spirituelles. On en trouve dans les parfums, les huiles, les poudres corporelles, les encens. Il est décrit dans le Charaka Samhita, le grand manuel d'Ayurvéda, comme l'une des 10 plantes rasayanas (rajeunissantes). Le bois de santal est également décrit en détail dans d'autres textes anciens. On avait déjà observé à l'époque, par exemple, que contrairement aux bois précieux, le coeur du bois santal n'était pas attaqué par les termites, ce qui en faisait un symbole de vitalité.

 

Si l’importance du chandana a été reconnue très tôt en Inde, il n'est apparu dans les pharmacies italiennes et donc en Europe qu'au XVe siècle.

 

Les goûts et les propriétés ayurvédiques du Santalum album « amer, doux, léger, sec » et son effet « rafraîchissant » aident à supporter la chaleur, se calmer et à prendre les choses plus légèrement. Cela permet d'équilibrer pitta et kapha.

 

Le santalum album, un arbre à feuilles persistantes de 8 à 10 m de haut, est originaire d'Asie tropicale, du Proche-Orient et aussi d'Australie. Il est cultivé dans le monde entier pour son bois aromatique et ses huiles essentielles pour l'industrie cosmétique.

Il peut sembler un peu surprenant qu’il vive comme un semi-parasite. Comme d'autres plantes vertes, ses feuilles sont capables de photosynthèse ; en même temps, cependant, il dépend des nutriments qu'il extrait d'autres arbres avec ses racines aspirantes. C'est seulement à l'âge de 25 ans que l'odeur caractéristique de l'arbre, l'huile essentielle de santal, commence à se développer. La récolte commence avec des arbres âgés de 30 à 60 ans. L'État indien tente d'empêcher la surexploitation du bois de santal, l'abattage illégal et la contrebande de cette précieuse matière première

 

Il ne  faut pas le confondre avec le santal rouge (Pterocarpus santalinus), qui pousse dans les forêts du sud de l'Inde. En raison de sa couleur attrayante, ce bois est souvent utilisé comme substance colorante pour les boissons, les pâtisseries ou les œufs de Pâques, en plus de son usage médical.

 

 

Qualités ayurvédiques (concerne le duramen, partie interne du bois, séché) :

  • Goûts (rasa) : amer, doux
  • Qualités (guna) : léger, sec
  • Effet durant la digestion (virya) : refroidissant
  • Effet postdigestif (vipaka) : piquant
  • Effet sur les doshas : diminue pitta et kapha
  • Effet mental et spirituel : très sattvique, augmente ojas
  • Energie métabolique : augmente Agni

 

 

Source :

Schrott/Ammon: Heilpflanzen der ayurvedischen und der westlichen Medizin, Springer Verlag, 2012

Zoller/Nordwig: Heilpflanzen der Ayurvedischen Medizin, Haug Verlag, 1997

Rizzi-Fischer: Das Buch vom Räuchern, AT Verlag, 2012