Dadimah (sanskrit), Anar (hindi)
Punica granatum L. (latin
Grenade (français)

 

Se pourrait-il que la célèbre pomme avec laquelle Ève aurait séduit Adam eût été une grenade ? Nul ne le sait. Quoi qu’il en soit, ce fruit sans pareil ne cesse de nous surprendre. Son enveloppe coriace, surmontée d’une petite couronne, nous incite à l’ouvrir et à en déguster les graines juteuses. Si nous réussissons à couper la peau résistante de la grenade et à ouvrir le fruit, des graines anguleuses d’un rose ou rouge éclatant et de forme singulière, blotties les unes contre les autres, nous apparaissent, rayonnantes. Elles sont enchâssées dans une enveloppe protectrice.

 

Mais commençons par examiner cet arbre de 8 mètres de haut capable de devenir centenaire, qui a donné naissance à de nombreuses légendes. La grenade est l’un des plus vieux fruits cultivés. Il est probablement originaire de Perse et est aujourd’hui cultivé dans l’ensemble du bassin méditerranéen, en Amérique, en Chine et en Australie.

Ses feuilles oblongues mesurent environ 10 cm de long et sont coriaces. Les magnifiques fleurs en forme d’entonnoir donnent naissance jusqu’en automne à des fruits de la taille d’un poing, qui font partie de la famille des Gaultherias.

Le jus de la grenade, d’un rouge profond, ainsi que son enveloppe et ses fleurs sont utilisées traditionnellement en Asie pour colorer les tapis orientaux. Il est donc important de décortiquer délicatement les grenades avant de les savourer, car leur jus laisse des taches indélébiles sur les textiles ...

 

La médecine ayurvédique utilise le fruit et son jus, mais aussi ses graines (qui contiennent des substances proches des œstrogènes), ainsi que les fleurs du grenadier, son écorce et ses racines. Toutes les parties de la plante punica granatumont un goût astringent. C’est pourquoi on lui attribue des qualités décongestionnantes, astringentes et dans l’ensemble inhibitrices. L’Ayurvéda considère en outre la grenade comme un fruit aphrodisiaque et tonifiant. Les graines séchées et moulues sont utilisées dans la cuisine indienne comme épices du nom d’« anardana ». On peut également extraire de ces graines une huile précieuse utilisée en cosmétique.

 

Qualités ayurvédiques (fruit mûr pris comme référence) :

  • Goûts (rasa) : doux, astringent
  • Qualités (guna) : léger, huileux
  • Effet durant la digestion (virya) : réchauffant
  • Effet postdigestif (vipaka) :doux
  • Effet spécial (prabhava) : écorce et racines sont toxiques
  • Effet sur les doshas :diminue les trois doshas
  • Energie métabolique : renforce agni

 

Source :

Schrott/Ammon : Heilpflanzen der ayurvedischen und der westlichen Medizin, Springer Verlag, 2012

Zoller/Nordwig : Heilpflanzen der Ayurvedischen Medizin, Haug Verlag, 2012

Döll : Heilfrucht Granatapfel, Herbig Verlag, 201