L'activité sportive a beaucoup d'effets positifs sur la santé: le corps est maintenu en forme et souple, la musculature est développée et tous les organes internes sont renforcés. Pourtant, comme pour toutes les bonnes choses de la vie, il y a en sport une mesure à ne pas dépasser si l’on ne veut pas avoir des effets négatifs au lieu des positifs. Non seulement on court le danger de se déchirer un ligament ou de se faire une entorse en faisant des mouvements trop brusques. On peut aussi se créer des problèmes de santé en pratiquant un épuise ses ressources et perd son équilibre.
Nous vous donnons quelques conseils ayurvédiques pour une activité sportive saine.

 

 

50% du potentiel = effort maximum

Trop de sport et n'importe comment peut être aussi malsain que trop peu.
Comment trouve-t'on la bonne mesure? Les médecins recommandent en général d'utiliser au maximum 70-85% de son potentiel. L'Ayur-Véda donne une règle simple: quand on commence à respirer lourdement et que l'on ne respire plus par le nez mais par la bouche, que nous sommes couverts de sueur, alors on devrait s'arrêter ou diminuer le rythme. Cette manière de pratiquer du sport en utilisant au maximum 50% de ses capacités est équilibrant et idéal pour la santé.

 

Ces recommandations semblent différer de celles de la médecine moderne. Dans tous les cas, l'Ayur-Véda considère les effets du sport dans sa totalité, c'est-à-dire que le but n'est pas seulement de développer la masse musculaire et d'améliorer la circulation sanguine. Le sport devrait contribuer à maintenir un équilibre général et à renforcer le système immunitaire. „On devrait se sentir mieux et plein d'énergie après le sport. L'épuisement est le signe d'une pratique incorrecte.“

 

 

Régularité

Un autre point important est la pratique régulière du sport. Il est préférable de maintenir sa forme 15 à 30 minutes chaque jour en utilisant 50% de sa capacité, que de se martyriser 1 à 2 fois par semaine pendant 2 heures. Selon les textes classiques de l'Ayur-Véda le corps profite davantage de la régularité de l'effort et devient avec le temps plus fort, plus résistant et flexible. Le coeur et les organes internes sont renforcés, la digestion est stimulée et le mental est équilibré.

 

 

Quand faire du sport

On ne tient souvent pas compte qu'il y a de meilleures périodes pour une activité en fonction du biorythme.

1. Durant la journée: le matin entre 6 et 10 heure est le meilleur moment pour entretenir sa forme. Le soir convient mieux à la détente, au repos et à la régénération.

2. Durant l'année: en été l'ont ne devrait pas se surmener durant les heures chaudes. D'une manière générale l'on devrait pratiquer plus de sport en automne, en hiver et au printemps qu'en été.

 

Information
On devrait renoncer au sport:

  • quand on se sent épuisé
  • en cas de maladie
  • quand on a soif ou faim
  • juste avant ou après un repas. Attendre au minimum 2 - 3 heures après le repas. Par contre on peut faire une promenade digestive.
  • Les femmes ne devraient pas faire de sport ou très légèrement après les menstruations, la grossesse et peu de temps après l'accouchement.

 

Différences individuelles

L'Ayur-Véda donne encore quelques conseils individuels, selon l'âgeet le „type de constitution“.

 

1. Ages: Les personnes de moins de 25 ans devraient faire régulièrement et suffisamment de sport. Les enfants bougent en général volontiers et ont du plaisir à se dépenser physiquement. On ne devrait par contre surtout pas les contraindre. Les enfants savent en général très bien quel sport et quelle quantité d'activité leur font du bien. De 25 à 40 ans on devrait être un peu plus mesuré selon sa sportivité. Les personnes de plus de 40 ans devraient réduire progressivement à 15 à 30 minutes par jour.

 

2. Constitution: Pour les personnes élancées, avec des
membres fins et des mouvements rapides (Vata), il convient de pratiquer des sports légers et lents, qui mettent le corps en mouvement pendant 15 à 20 minutes par jour. Par exemple la marche, la natation, la danse et le cyclisme. Ils ne devraient
surtout pas s'épuiser et éventuellement pratiquer un sport de salle en hiver, à cause du temps froid qu'ils supportent mal.

 

Les personnes avec une constitution moyenne et musclée (Pitta) peuvent pratiquer 15 à 20 minutes d'activités physiques par jour et peuvent davantage faire d'efforts que les Vata. Les sports qui leur conviennent le mieux sont: les sports aquatiques comme la natation et le surf, toutes sortes de sports de plein air (ski, escalade, le jogging) ou d'équipe.

 

De par leur nature même, les personnes de forte corpulence (Kapha) ne sont pas motivées par le sport bien que ce sont celles qui en profitent le mieux. Elles peuvent pratiquer du jogging, de l'aviron, car elles ont suffisamment de résistance. 15 à 30 minutes par jour est suffisant.

 

Il est recommandé pour tous les types de s'échauffer suffisamment.

 

 

Régénération

Une phase de régénération est aussi très importante. Le corps peut ainsi récupérer son énergie. Un doux massage détend les membres et les articulations mises à contribution. Il permet d'éliminer l'acide lactique. L'huile de massage ayur-védique pour le sport est très bénéfique.

 

Rasayana

Le Rasayana pour Sportif (= Amalaki 21, nouveau nom) est excellent pour les personnes actives physiquement. Il est composé du fruit indien Amla (Amalaki). Les textes ayur-védiques lui attribue un effet anabolisant (formateur de muscle) ainsi que des qualités nourrissantes et équilibrantes. Le rasayana le plus important est l'amrit+kalash" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Amrit Kalash Maharishi. Il réduit les substances destructrices de cellules, appelées "radicaux libres".

 

Tous ces conseils ayur-védiques sont partiellement valables pour les sportifs de pointe qui doivent beaucoup s'entraîner pour atteindre des performances. On leur recommande de prendre en suffisance des aliments réduisant les "radicaux libres". Ils devraient tout particulièrement faire attention à leur phase de régénération et faire une cure de Panchakarma (cure de purification ayur-védique) deux fois par année. Les sportifs professionnels font état de meilleures performances et d'une meilleure santé.