Les dosha (fonctions de base), vata, pitta, kapha, gèrent notre bien-être mental et physique.

Leurs rythmes déterminent 24 heures sur 24 notre énergie et nos performances, ainsi que durant les saisons et les différentes phases de la vie. Ils fonctionnent comme une horloge et donnent le tempo des innombrables petits et grands cycles de la nature et de notre corps. Les dosha s’adaptent à chaque changement et condition, pour maintenir notre harmonie intérieure et favoriser notre développement intellectuel.

Si l'on réussit à mettre en accord nos besoins propres avec les bio-rythmes de la nature, nous sommes alors naturellement à l’unisson selon l’ayurveda avec le cosmos et profitions du vent arrière de la nature.

Selon le jeu personnel des dosha et autres facteurs pertinents, ces phases de la vie se manifestent de manière très individuelles.

 

Durant l’enfance et l’adolescence jusqu’à 25 ans (bala), le kapha est le dosha principal.

Le corps se trouve en construction, comparable au printemps. Le cerveau croît, les tissus et la structure se forment. L’alimentation est durant cette période très importante, elle devrait être de qualité, nourrissante et fraîche. Les enfants mangent volontiers sucré car cela renforce kapha. Mais en Ayurvéda sucré ne signifie pas chocolat, crèmes glacées et petit-gâteux, mais le lait, la crème, le riz, les céréales, les carottes, les betteraves rouges, les courgettes, les fruits doux comme les bananes, les amandes et autre noix. Pour cela les enfants ont besoin de l’exemple des parents afin qu’ils puissent reconnaître la vraie valeur des aliments sains ; néanmoins ils ne devraient pas être contraints de manger quelque chose qu’ils n’aiment pas. L’important est dans tous les cas qu’ils boivent et dorment suffisamment.

 

A l’âge adulte jusqu’à environ 65 ans (madhya), nous vivons sous le règne du dosha pitta.

On peut comparer cette phase de la vie à la période de l’été et le début de l’automne. Tout homme a durant cette période de grands buts et attentes. Le monde nous est ouvert et nous voulons au plus vite réaliser de grandes choses. La créativité et l’esprit d’entreprise viennent au devant de la scène, on veut faire ses preuves et concrétiser ses plans. Durant cette période de la vie nous ne nous préoccupons pas si intensément de l’état de notre corps, nous débordons de vitalité et agissons souvent jusqu’aux limites de nos capacités.

 

Durant cette phase on peut être davantage sujet aux désordres digestifs, aux problèmes de peau et aux troubles cardio-vasculaire, qui apparaissent en raison de trop de stress, de chaleur et d’acidité. Soyez attentifs à votre digestion, car des repas irréguliers, les fast-food ou plats tout prêts peuvent déranger Agni, le feu digestif, et produire de l’ama dans les tissus. Evitez les boissons acidifiantes et les douceurs.

 

Quand cela commence « à chauffer » donnez la préférence aux aliments frais et amers, aux fruits doux et mûrs, aux salades, aux légumes, consommez peu de graisse, plutôt du ghee ou de l’huile d’olive. Buvez de l’eau à température ambiante, des tisanes à la menthe ou Pitta, la tisane Restez Zen, des jus de fruits.

 

N’oubliez de vous détendre de temps à autre, de faire des balades, de prendre du temps pour la famille, les amis et les hobbies. Il est important de mettre des priorités et de dire non de temps en temps. Dans la Charaka il est dit que « l’utilisation exagérée du temps, des sens et des objets est la cause principale des maladies. » (Charaka Samhita, vers 54)

 

Se désintoxiquer et régénérer l’esprit et le corps régulièrement avec une cure de panchakarma. Des rasayana appropriés augmentent la force du corps et harmonisent les tensions exagérées de l’esprit.

L’âge à partir de 65 ans (jara) peut être comparé avec la fin de l’automne et à l’hiver.

On récolte les fruits de ses actions. L’expérience montre que durant cette période de la vie le dosha vata augmente, les tissus perdent en humidité et les os deviennent plus cassants. Le corps produit moins d’hormone de croissance, la portion kapha diminue.

 

Plus nous avons fait attention jusque-là à notre mode de vie, d’autant mieux nous gérerons positivement l’avancée en âge. Des mesures pour réduire vata sont particulièrement à prendre en compte. Des repas digestes, nourrissants et onctueux, suffisamment de liquide et des rasayana spéciaux maintiennent les tissus corporel sains et vitaux, activent l’esprit et soutiennent la vie. Se faire régulièrement des massages à l’huile favorise l’élasticité de la peau et des articulations. Des promenades, la natation, les randonnées, le travail dans un jardin, passer un moment avec des proches, favorisent la joie de vivre.

 

Avec la maturité le niveau transcendantal prend davantage d’importance, les buts et les succès relatifs n’ont plus une si grande importance. L’homme mûr aspire à des réalisations spirituelles et s’oriente consciemment vers les valeurs intérieures et spirituelles. Pour vivre la sagesse et l’intuition, les accomplissements de l’âge, en bonne santé et en pleine vitalité, les rasayana ayurvédiques sont un vrai cadeau de la nature. Ils retardent le processus de vieillissement et maintiennent les tissus sains.

 

Selon la Charaka Samhita il y a deux sortes de rasayana : ceux qui ralentissent le vieillissement et servent plutôt à la prévention et ceux qui renforcent les forces de résistance et le système immunitaire contre les maladies. Ils régénèrent et renforcent les organes et aident ainsi à maintenir l’élan de la jeunesse jusqu’à un âge avancé.