Repos, détente, apprécier la nature et se faire du bien à l’âme, ainsi nous nous représentons les vacances. A cause des charges quotidiennes du travail et des problèmes de la vie nos réserves sont épuisées, on est fatigué de la pression perpétuelle et on aspire à un time-out.

 

Alors comment pouvons-nous arranger nos vacances afin d’avoir la récupération nécessaire ? Une bonne planification et le choix d’un but de voyage approprié est l’exigence pour atteindre des effets durables.

 

Beaucoup de personnes planifient durant leur précieuses vacances un programme dense en activité, souhaitent voir et vivre le plus de choses possibles. Il reste à peine du temps pour recharger ses batteries. Par là on ne devrait pas oublier que pour refaire le plein et se régénérer il faut justement du temps. Le repos ne signifie pas passer toute la journée sur une chaise longue, mais le bon dosage, l’équilibre entre des activités réjouissantes comme nager, faire une randonnée, faire un tour à vélo ou jouer au tennis, avec des pauses prolongées entre deux.

 

Néanmoins partir en voyage signifie quitter notre environnement habituel. Le corps doit être très performant pour s’adapter aux changements de climats et possibles décalage horaire.

 

 

Le dosha vata,

composé des éléments air et espace, est responsable pour tous les mouvements du corps et du mental, par ex. les muscles, la respiration, les battements du coeur, les pensées et les émotions. Ces fonctions suivent un rythme naturel très réglés, qui peuvent être sensiblement perturbés par un long voyage en auto ou en avion.

 

En raison de la vitesse élevée pendant le voyage, les éléments air et espace et les qualités de vata (léger, froid, mouvant, crû, clair et fin) augmentent. Arrivé au but, on se sent pour cela désorienté et déséquilibré, ce qui peut s’exprimer les premiers jours par de l’inconfort, de l’insomnie, de la constipation et autres désordres digestifs.

Un point important dans la planification du voyage est donc de tenir compte de ses propres besoins et de sa constitution.

 

 

Le type vata

devrait choisir un but de vacance dans une région et un climat avec les caractéristiques opposées, par ex. un environnement verdoyant avec beaucoup d’eau et de forêts, ni froid ni venteux, mais au contraire ensoleillé, chaud (pas torride) et un peu humide. Il se sent au mieux dans la région de la Méditerranée, en Asie et dans les Caraïbes, car une forte humidité de l’air ne le dérange pas.

 

Moins reposantes seraient pour lui les régions avec une sécheresse extrême (les déserts) et les vents forts comme en mer du Nord ou aux îles Canaries.

 

Les randonnées, voyages d’étude ou de nombreuses activités, voire sportives, lui font beaucoup de bien. Les types vata devraient particulièrement être attentifs à ce que la détente et la récupération ne soient pas trop courtes, car le repos est excellent pour calmer vata. Egalement de doux massages et des repas réguliers contribuent à son bien-être.

 

 

Le type pitta

aime les climats tempérés de la Scandinavie, de la Grande-Bretagne ou des montagnes comme celles de la Suisse, de l’Autriche ou de la Bavière. Un séjour au soleil comme par exemple à Majorque ou en Toscane contribuera à peine à le reposer, car il a peu de plaisir aux fortes chaleurs et à une humidité élevée. C’est pourquoi la Thaïlande, les Caraïbes et les tropiques avec des forêts vierges ne sont pas des destinations idéales à son tempérament.

 

Il préfère des vacances actives, des voyages d’aventures avec des offres sportives et beaucoup de variété. A côté des moments de détente au bord de l’eau ou à l’ombre des forêts, sont aussi importants pour lui la nage, les massages apaisants et les promenades en soirée. De temps à autres s’assoir sur la plage au clair de lune calme sa nature hyperactive.

 

Ne pas oublier une bonne protection solaire, car les peaux pitta sont particulièrement sujettes aux coups de soleil et aux irritations cutanées. Il devrait éviter les repas piquants et limiter sa consommation d’alcool.

 

 

Le type kapha

n’appartient la plupart du temps pas à la famille des globe-trotteurs. Il préfère son environnement habituel et aime pour cela des pays comme la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark ou la Hollande. Les changements provoqués par une voyage le stressent par contre moins que les autres personnes. Avec sa patience et sa stabilité mentale il est un compagnon de voyage agréable.

 

Les randonnées dans un bel environnement, qui demande de l’endurance et le font transpirer, sont bien supportés par son naturel. Egalement les climats rudes, venteux mais pas trop froid dans des régions lacustres, les croisières fluviales ou en haute-mer, les régions chaudes, sont également de son goût. Pour cela il devrait avoir assez d’activité physique et ne pas siroter seulement des cocktails au soleil, même si c’est ce qu’il préfère.

 

Curiosité et enthousiasme pour le but du voyage est important, afin qu’il quitte sa chaise longue et découvre avec intérêt la région. Bien que les vacances le conduisent à goûter à la cuisine locale, le type kapha devrait manger avec mesure pour ne pas surcharger son Agni (feu digestif).