Vous sentez-vous souvent lourd, apathique ou constipé ? La faute pourrait provenir des toxines accumulées dans le corps que l’Ayurvéda appellent ama. Si Agni, le feu digestif, est fort, il en résulte une métabolisation saine qui agit positivement sur l’ensemble de l’organisme. Si la digestion fonctionne impeccablement, elle favorise l’équilibre, un poids normal et une belle apparence.

Par contre si des restes de la digestion se forment en raison d’un métabolisme faible, ceci surcharge le flux libre de l’intelligence intérieure et favorise l'apparition de nombreuses sortes de maladies chroniques.

Une communauté de bactéries exerce une grande influence sur ce qui se passe dans les intestins, nommé « le microbiome » par la médecine. Deux à trois livres de ces bactéries (appelées aussi flore intestinale) vivent dans nos intestins. Elles ne proviennent pas de notre corps et n’en font en fait pas partie, mais elles ont des effets sur l’activité intestinale ainsi que sur les fonctions du cerveau.

Le microbiome a évolué au cours de l’évolution pour influencer le processus de la digestion, non seulement d’une manière bénéfique mais aussi de manière dommageable.

On peut diviser les bactéries en trois groupes. Tout d’abord les symbiotiques, qui sont précieuses pour la production de vitamines, enzymes, hormones et autres substances qui favorisent l’assimilation de la nourriture. Elles sont reconnues comme de bonnes bactéries intestinales.

Puis il y a les sous-locataires qui ne nous coûtent rien, qui sont bien là, qui ne sont pas utiles mais qui n’occasionnent néanmoins pas de dommages. Elles sont neutres.

Finalement les mauvaises bactéries se nourrissent de substances qui font du tort à notre santé comme par exemple les sucres et graisses. Elles nous détournent vers une alimentation unilatérale et nous donnent des attaques de fringale. La nourriture en excès n’est pas digérée complètement et de l’ama (toxines) se stocke dans l’organisme.

Moins nous hébergeons ces bactéries dommageables, mieux nous nous portons, car leur simple présence a des effets négatifs sur notre cerveau et ainsi sur notre psyché.