En Ayurvéda l’alimentation selon la constitution individuelle est particulièrement importante. Il s’agit d’empêcher que  la nourriture ne soit pas complètement digérée et finisse pas se stocker dans les tissus. Dans notre monde moderne il est souvent difficile d’atteindre cet idéal.
Il est donc d’autant plus important de savoir comment on peut éliminer ces toxines. Pour cela on doit également tenir compte du type de constitution.

 

La constitution plutôt vata

Le typeVatane devrait pas jeûner trop sévèrement, car il / elle n’a pas de problème de poids et est de nature sensible. Son métabolisme souvent irrégulier ne peut être équilibré à nouveau qu’en prenant des repas chauds, dans le calme et à la même heure. L’eau chaude active la digestion et élimine les toxines.

 

Le petit-déjeuner est composé de bouillie d’avoine, de semoule ou de riz, de fruits secs et doux ou de toast à l’épeautre avec de la confiture (sans sucre). En plus de cela et aussi tout au long de la journée il peut boire des infusions comme de la tisane Vata, à l’anis, au fenouil, au gingembre frais, au cynorhodon, à la réglisse ou du Raja’s Cup.

 

Pour midi il y a le riz basmati, les légumes cuits à l’étuvée avec du ghee et du chutney ou du kitchari.

 

Entre les repas une tisane, un pain croustillant ou un jus de fruit frais auront un effet calmant.

 

Le repas du soir devrait être composé d’une soupe de légume ou de riz fraîchement préparée, avec laquelle on pourra manger une tranche de pain complet ou un pain croustillant.

 

Les meilleures épices pour équilibrer cette constitution sont la cannelle, le gingembre, les clous de girofle, la cardamome.

 

Le défi du dynamique pitta

Le défi pour le type Pitta dynamique est de trouver le juste milieu entre repos et activité et de conserver la tête froide. Le métabolisme est souvent acidifié et peut être équilibré par une alimentation basique.

 

Au petit-déjeuner l’eau chaude et les infusions comme la tisane Pitta, à la menthe, à la rose, à la mélisse ou le Raja’s Cup sont recommandées. Les toasts à l’épeautre avec de la confiture (sans sucre) ou en alternative une appétissante pâte à tartiner apaisera les natures de feu.

 

Le repas de midi se compose, par exemple, de riz basmati, de côtes bettes, de brocolis, céleris, fenouils, courgettes, avec des épices refroidissantes comme le Pitta Churna , la coriandre, le curcuma, l’aneth, ou on peut simplement se préparer un Kitchari tasty. En accompagnement une salade verte avec du persil. Comme boisson est indiqué un lassi.

 

Pour le soir une casserole de légume, du kitchari ou une soupe de riz.

 

Une promenade en soirée détend et refroidit. Le type pitta fait avec passion du sport, mais durant les jours de cure une petite excursion à ski de fond, en raquettes ou une bonne promenade, est suffisante pour calmer le besoin de mouvement.

 

Le type kapha

Le type plutôt kapha peut sans problème jeûner sans que son humeur descende dans la cave. Comme il souffre souvent de surpoids quelques jours de jeûne ne lui feront pas de mal.

 

Importants sont les mouvements quotidiens en plain air qui le feront un peu suer. Le kapha préfère le confort car il n’est pas un sportif très enthousiaste.

 

Il peut facilement sauter le petit-déjeuner, mais si la faim le ronge un fruit cuit ainsi qu’un pain croustillant ou une tartine non sucrée devraient suffire. Comme boisson l’eau chaude avec du gingembre, du miel et du citron ainsi qu’une infusion, par exemple une tisane Kapha, aux orties, dents-de-lion, lemongrass ou du Raja’s Cup sans sucre sont indiqués.

 

Le repas de midi est composé par ex. du Kitchari hot ou de légumes cuits, pommes de terre, choux-rave, carottes, épinards, poireaux, chicorées ou côtes bettes, le tout sans graisse. A cela on peut ajouter une petite salade verte ou de radis avec du persil et de la ciboulette avec très peu d’huile d’olive.

 

Conseil : le radis est un antibiotique naturel. Ce légume diminue les bactéries dans les intestins, qui peuvent faire du dommage à la santé et est très bien toléré par le type Kapha. Le radis a selon l’Ayurvéda une influence positive sur la flore intestinale.

 

Si on a envie de céréales, alors seulement du riz basmati ou de l’orge, car toutes les sortes de céréales sont plus ou moins douces et donc peu indiquées pour type kapha.

 

Comme épice le Churna Kapha, le gingembre, le clou de girofle, la cardamome, le cumin, le paprika, le romarin, poivre noir, le Red hot Curry ou une prise de chili sont très recommandées pour activer la digestion.

 

Pour le soir suffisent une fine soupe de légume, de kitchari ou de riz.

 

Des mouvements quotidiens, par exemple du vélo, des jeux de balle ou une excursion à ski de fonds, sont une nécessité pour le type kapha, pas seulement pour réduire le poids.

 

Conseil : massage à l’huile

Pour faciliter la cure de purification on recommande des massages ayurvédiques. On préférera pour cela les massages qui diminuent le kapha, par ex. avec des gants de soie (garshan) ou avec les huiles vata, pitta et kapha. Le massage garshan active le métabolisme et la circulation, libère la peau des squames, la rend lisse et la raffermit.