Comme beaucoup de modes l’idée des smoothies provient des USA, plus précisément de Californie. Là où le soleil brille constamment et les riches et les beaux ont leur résidence, on met particulièrement de valeur à la santé et à une alimentation si possible pauvre en calorie, mais riche en nutriments. L’Ayurvéda ne se préoccupe pas seulement du domaine des nutriments, mais aussi de tout plein de choses comme les qualités qui permettent aux aliments de se déployer dans le corps. En cela les effets guérisseurs de l’alimentation et de leur influence sur le métabolisme vient en premier plan.

 

Durant la saison pitta (de juin à septembre), avec sa riche offre en produits frais, fruits, légumes et herbes, on préfère souvent le smoothie à un repas cuit.
Agni, le feu digestif, brûle en été à son niveau le plus bas et la consommation fréquente de fruits et de légumes frais et crus peuvent porter atteinte au bon fonctionnement d’Agni. Pas tout un chacun a un Agni (feu digestif) suffisant pour métaboliser des aliments crus. L’Ayurvéda n’est pas d’une manière générale un défenseur des aliments crus, à moins que cela ne soit une salade en accompagnement de mets cuits.

 

L’équilibre du dosha vata est également à prendre en compte car des problèmes de digestion et de ballonnements peuvent apparaître suite à des aliments mangés crus. Une constitution plutôt pitta- ou pitta/kapha, qui peut bien supporter un peu de rafraîchissement, digère les smoothies mieux que les types vata.

 

Comme les smoothies sont à la mode, la diététique ayurvédique fait des recommandations selon la constitution pour des recettes digestes de boissons aux aliments crus, de telle sorte que les substances vitales contenues soient bien assimilées et digérées par le corps.

 

Le bon mélange fait la différence. Bien que beaucoup d’ingrédients soient faciles à digérer dans les smoothies, les quantités utilisées des différents légumes et fruits peuvent surcharger la digestion. Selon l’Ayurvéda le mélange des fruits avec des légumes ne représentent pas une combinaison idéale. Ceux qui ont beaucoup d’expérience avec la consommation de smoothies défendent un mélange de 60% de fruits et 40% de légumes. Le processus de réduire en purée dans un mixer très puissant devrait contribuer à équilibrer ses qualités plutôt froides. L’adjonction d’un peu d’eau chaude devrait améliorer les effets.

 

Egalement des power foods comme la spiruline, la chlorella et l’Aloe vera peuvent être utilisés.