Quand en raison de nos activités quotidiennes et de nos habitudes alimentaires un désordre vata, pitta ou kapha apparait, ceci peut conduire à un dérangement correspondant du sommeil, par ex. de l’insomnie ou de la difficulté à dormir toute la nuit, aboutissant dans de la léthargie le jour suivant. On se sent ni frais ni énergique.

 

Le désordre le plus fréquent provient d’un excès de vata, le principe du mouvement et de l’activité. Le vata est déséquilibré par le stress et le tumulte. Les journées plus longues de l’été, des repas irréguliers, trop ou pas assez de mouvements peuvent perturber le sommeil. Les résultats s’expriment pas de l’agitation, des tensions, des soucis et l’incapacité de se déconnecter.

 

L’Ayurvéda propose différentes conseils pour diminuer voire résoudre ses problèmes de sommeils au moyen de l’alimentation, de règles de comportement et de différentes préparations aux plantes.

 

  • Donnez de l’importance aux rythmes quotidiens et à la routine, car cela équilibre vata.
  • Apprenez une technique pour maîtriser le stress, par ex. la technique de méditation transcendantale.
  • Mangez 3 repas par jour - un léger petit déjeuner, un bon repas de midi, un repas du soir tôt et léger.
  • Ne mangez pas de mets très épicés le soir.
  • Des activités physiques régulières, par ex. du yoga ou le soir une promenade. Se balader un moment sous les étoiles et la lune calme l’esprit et ouvre le coeur.
  • Evitez la consommation de café ou d’alcool.
  • Buvez le soir une tisane Vata. Ses épices, réglisse, gingembre, cardamome et cannelle, équilibrent les dosha et aident à se «déconnecter».
  • Prenez 20 minutes pour un bain de pieds chaud avec 1 ct de poudre de gingembre et 1 ct de bicarbonate de soude.
  • Portez des habits confortables, au mieux en coton bio.
  • Essayez de vous coucher vers les 22 heures, car c’est durant la période kapha qu’il est plus facile de s’endormir. La période suivante de 22 à 2 heures est pitta, c’est une phase de croissance, de purification et de régénération. Les heures de 2 à 6 sont vata et rendent le sommeil plus plat et les rêves plus vivants. On devrait se lever de manière idéale à 6 heures.
  • Ne laissez pas les soucis du travail entrer dans la chambre à coucher.
  • La chambre à coucher devrait être sombre et bien aérée.
  • Dormir avec la tête à l’est ou au sud, de préférence.
  • Un doux massage des mains, de la nuque et/ou des pieds avec de l’huile de massage Vata ou du ghee avant de se coucher, peut aider. (Mettre des chaussettes pour protéger les draps)
  • Installez-vous confortablement dans votre lit et respirez profondément et de manière détendue, de sorte que le corps et l’esprit se calment.
  • Mettez de l’huile essentielle Nidra ou une autre essence calmante dans un diffuseur (lavande, bois de santal, neroli, nard, mélisse, mandarine ou orange).
  • Ecoutez 5 à 10 minutes de musique Gandharva-Veda favorise le sommeil et des rêves agréables. Par exemple: Mélodie pour un sommeil réparateur (ou simplement la Rain Melody, pour toute heure).

 

Différentes plantes ayurvédiques sont connues pour favoriser le sommeil. L’ashvagandha a un effet anti-stress, le guduchi apaise l’esprit et renforce le système immunitaire qui a tendance à s’affaiblir par manque de sommeil. Les comprimés pour la nuit Nidra en contiennent. Ne prenez pas les comprimés l’estomac vide mais peu après le repas du soir. En cas de nervosité et d’agitation le brahmi peut être pris avant de se coucher. Souvent la prise de triphala peut aider car il améliore le métabolisme. Du lait chaud dilué avec de l’eau, avec du miel (ajouter le miel juste avant de boire), la cardamome, le gingembre, la cannelle ou le safran (pas pour les types kapha), ou les tisanes aux fleurs de la passion, au fenouil, à la verveine ou au mille-pertuis sont des remèdes maison éprouvés pour s’endormir facilement.

 

S’il s’agit d’une insomnie chronique, prenez le temps de faire une cure de panchakarma dans un centre de santé ayurvédique. Le médecin ayurvédique peut déceler les dosha perturbés et prescrire les traitements appropriés.

Une étude de l’Université de Trier a démontré que le niveau de cortisol de personnes extrêmement stressées s’était normalisé après 10 jours de panchakarma.

Informez-vous au Centre de Santé Maharishi Ayurvéda, au n° de tél. 041 825 07 00 ou sous www.mav-seelisberg.ch