Commencez l'entraînement lentement, avec mesure, puis augmentez les performances peu à peu, c'est-à-dire soit l'intensité (par ex. courir plus vite), soit la durée (par ex. choisir de plus longs parcours). Basez-vous sur votre bien-être et ralentissez le rythme quand cela devient désagréable. La régularité du rythme respiratoire détermine le succès de l'entraînement.

Respirez par le nez mais si cela devient difficile ralentissez. En effet si l’on ressent un fort besoin de respirer par la bouche cela signifie que l’on surcharge le coeur, la circulation et les poumons.

Le but du sport est de développer le corps et l'esprit d'une manière équilibrée, non pas de se martyriser avec de hautes performances.
Commencez par vous échauffer suffisamment.

Le meilleur moment de la journée est le matin avant 10 heures, car le corps a alors plus de force et d'endurance. On obtient ainsi de l'énergie pour toute la journée.
Si l’on s’entraine tard dans la journée, le sommeil peut en souffrir, c’est pourquoi une simple ballade le soir est préférable.

Entre 10 et 14 heures, les heures pitta, le feu digestif est élevé, ce n'est donc pas  un moment idéal pour de gros efforts. Durant les journées de l’été également l’on devrait éviter le sport en plein midi.

En outre, aucune activité sportive avec l'estomac plein ou vide. Avant l'entraînement matinal on peut manger une pomme cuite à la vapeur ou une légère bouillie de céréales.

Après le repas de midi attendre au minimum 2 heures avant de commencer avec l'entraînement. Par contre il n'y a rien à objecter contre une promenade digestive.

Soyez à l'écoute de votre condition physique et répartissez l'effort. Après un certain temps l'entraînement sera sans peine et semblera aller tout seul. Idéalement on ne devrait pas être distrait par de la musique, car cela divise la coordination entre le corps et l'esprit. Si vous ne pouvez pas y renoncer, choisissez des rythmes qui favorisent l'intégration corps-esprit.
Après le sport prendre le temps de se refroidir 5 à 10 min. Faite une phase de repos suivie d’exercices d’étirement pouvant provenir des yoga asana. Un temps de régénération est très important pour que le corps puissent reprendre des forces.

Durant les menstruations, la grossesse ou juste après l’accouchement, les femmes ne devraient pas pratiquer d’activité physique astreignante. Sont indiqués de préférence de la gymnastique rééducative ou des exercices de yoga légers.

Quelques sports pour les différentes constitutions 
(ce sont des lignes directrices générales, car chaque type esprit-corps peut maîtriser chaque genre de sport. Les exceptions confirment la règle).

Pour les constitutions vata des sports légers:
 Badminton, cyclisme, escrime, marche sportive, golf, gymnastique, yoga, saut en hauteur, varappe, jogging, équitation, aviron, danse, fitness, patinage, jeux de balle, tennis.

Pour les constitutions pitta: 
Aérobic, ballet, jeux de balle (football, basketball, handball), tennis, bodybuilding, bowling, cyclisme, football, escrime, golf, équitation, aviron, natation, surf, ski, mountainbike, course, sports de combat, escalade, danse.

Pour les constitutions kapha: 
Aérobic, basketball, bodybuilding, bowling, cyclisme, football, golf, sports de combat, lancer du poids, course de fond, mountainbike, aviron, nage, tennis, patinage.
Les constitutions kapha ont besoin en hiver et au printemps d'entraînements intensifs. Par les chaudes journées d'été seulement tôt le matin et des activités légères.

Les exercices de yoga sont également une manière bienfaisante de mouvoir le corps et sont adaptés à tous les âges. Les 3 dosha sont maintenus en équilibre, les muscles sont renforcés avec douceur et le corps reste jeune plus longtemps. En particulier en été les yoga asana permettent de garder le calme durant les grandes chaleurs. Ils permettent aussi de prévenir les effets négatifs qu’ont beaucoup de sortes de sport sur les articulations, tendons, muscles, et d’éviter les blessures.