Le dosha pitta est composé des éléments feu et d’un peu d’eau. Il est particulièrement actif pendant les mois chauds de l'été, la « saison pitta » par excellence. En rapport avec les chaleurs estivales nous vous recommandons l’article « L’été, le soleil, quelques conseils pitta »

 

Les qualités de pitta sont principalement « légèrement huileuse, chaude, épicée, liquide, acide, en mouvement et caustique ». C’est le principe métabolique responsable de toutes les transformations du corps et de l'esprit. Selon la compréhension ayurvédique, dans le corps le dosha pitta a son siège naturel dans l'estomac, l'intestin grêle, le foie, le sang, la lymphe, le cœur, les yeux, la sueur et la peau.

Ici, vous pouvez en savoir plus sur le dosha Pitta.

 

Cinq sub-doshas sont attribués à chacun des trois doshas vata, pitta et kapha. Les sub-doshas (doshas subordonnés) sont liés les uns aux autres et donnent une image différenciée de la dynamique énergétique d'un organisme. Chaque sub-dosha représente des qualités physiques et psychologiques et caractérise des fonctions clés. « Etant membres de la même famille » ils habitent dans la même maison, chacun dans sa propre chambre, avec des domaines, tâches et responsabilités qui diffèrent.

 

Lorsqu'une personne se rend chez son médecin, elle lui décrit généralement un certain nombre de symptômes différents affectant son bien-être. L'Ayurvéda Maharishi a une méthode de diagnostic unique – l’étude du pouls (nadivigyan) - pour pouvoir découvrir directement la cause principale d'un trouble de santé. À l'aide de trois doigts, un expert expérimenté de l'Ayurvéda détecte la cause principale de la maladie, il reconnaît si tous les doshas et sub-doshas sont à leur place naturelle ou s'il y a des déséquilibres. Grâce à cette méthode et en prenant les mesures appropriées, la médecine ayurvédique est en mesure de traiter simultanément des symptômes et des désordres apparemment sans rapport. Pour en savoir plus sur la santé d'un point de vue ayurvédique, cliquez ici.

 

Les cinq sub-doshas de pitta sont :

 

Pachaka

  • La principale localisation dans l'organisme est l'estomac, le duodénum et l'intestin grêle
  • La fonction de pachaka est la préparation et la digestion des aliments et le renforcement de tous les agnis
  • Un bon pachaka donne un fort appétit et s'exprime par de l'enthousiasme
  • Un pachaka faible peut provoquer des problèmes digestifs, des troubles gastriques ou intestinaux, voire une humeur dépressive ou de la fatigue après les repas

 

Ranjaka

  • Sa principale localisation dans l'organisme est le foie, la bile, le pancréas et la rate
  • La fonction de ranjaka est entre autres la formation du sang, des enzymes et la stimulation des sucs digestifs
  • Un bon ranjaka est la base d'un sang pur et sain et d'une coloration claire de la peau
  • Un ranjaka perturbé peut se manifester par des problèmes de foie, de rate, de pancréas, de sang, de peau impure ou d'agressivité

 

Sadhaka

  • La principale localisation de sadhaka est le cœur
  • La fonction de sadhaka est l'intelligence émotionnelle, la confiance en soi et l'énergie
  • Une bon sadhaka donne un bon cœur, du contentement et du bonheur
  • Si sadhaka est faible, cela peut se manifester par des problèmes cardiaques fonctionnels, mais aussi par un « chagrin d'amour » ou de la confusion émotionnelle

 

 

Alochaka

  • Sa localisation principale est les yeux et le système visuel
  • Les fonctions de l'alochaka sont la vision externe et interne, la régulation hormonale et nerveuse centrale
  • Un bon alochaka constitue la base d'une vision claire et de l'imagination mentale
  • Un alochaka faible est responsable de toutes sortes de troubles visuels, d'un manque de prévoyance, de perturbations hormonales telles qu'un mauvais rythme veille-sommeil

 

 

Bhrajaka

  • Sa principale localisation est la peau
  • Sa fonction est le métabolisme de la peau, son équilibre thermique et son rayonnement. En outre, le traitement de tous les processus qui ont un effet sur la peau
  • Un bon bhrajaka donne une peau radieuse et une personnalité irradiante
  • Un bhrajaka faible ou surexcité peut se manifester par de la pâleur ou des bouffées de chaleur. Il est également responsable d'un teint incolore.

 

L'homme est un être extrêmement complexe. Tous ses organes et fonctions sont étroitement liés, les doshas et les sub-doshas s'influencent mutuellement. Par exemple, il peut arriver que les cinq sub-dosha de la « famille pitta » quittent leur domicile naturel pour rendre visite aux cinq sub-doshas de vata ou kapha, ce qui n’est pas bon. Cependant, afin d'éviter une influence désastreuse et les problèmes de santé qui en découlent, l'Ayurvéda dans sa grande sagesse offre un large éventail de conseils sur les changements de mode de vie, les ajustements alimentaires, les méthodes de nettoyage traditionnelles et de nombreuses préparations à base de plantes authentiques.