Une citation dit : «la qualité des cheveux dépend du terrain sur lequel ils poussent.» Des cheveux rebelles, secs, cassants, les pellicules et la perte de cheveux sont des problèmes dont beaucoup de personnes souffrent de nos jours.

 

Les causes à cela sont nombreuses : le stress, la surcharge psychique, les variations hormonales, une alimentation malsaine, le manque de minéraux, les faux produits de soins ou l’avancée en âge.

 

Les cheveux et les ongles sont formés selon l’Ayurvéda par le dhatu asthi (tissus corporel), responsable aussi de la construction des os et des dents.

 

La formation d’une ossature saine est dépendante du fonctionnement parfait des tissus graisseux (meda). Pour maintenir la beauté des cheveux, non seulement le dhatu asthi mais aussi le dhatu meda doivent être nourris. La prise fréquente de préparation au calcium, souvent recommandée, ne montre du succès que si le tissus graisseux est le plus possible libre d’ama (toxines). Des impuretés dans le dhatu meda affaiblit les os et la conséquence sont des ongles cassants, ternes, des cheveux sans force et des problèmes de peau.

 

La première étape pour renforcer les dhatu qui y sont associés est une alimentation saine et correspondant à la constitution, si possible de culture biologique.

 

Donnez la préférence : aux fruits doux et juteux, aux légumes cuits dans du ghee ou de l’huile d’olive, au goût amer, aux lentilles, noix diverses, lait, céréales complètes, millet, cumin, curcuma et aux graines de fénugrec connues depuis le Moyen-Âge pour leur effet favorisant la croissance des cheveux.

 

Evitez le sucre, les boissons fraîches, les fritures et les mets tout prêts.

 

Des exercices de yoga faits régulièrement ainsi que des promenades contribuent également à purifier les tissus graisseux.