« Le Gandharva Veda est la musique éternelle de la nature, qui résonne à tous les niveaux de la création, des plus petites particules jusqu’à l’immense Univers en constante expansion. Le Gandharva Veda est le fondement de l’ordre et de l’harmonie dans la nature, c’est pourquoi il a des effets extrêmement harmonisants et intégrants.»
Maharishi Mahesh Yogi

 

Le Gandharva Veda est un Upa-Veda (subordonné au Veda) du Sama Veda (1 des 4 Veda). Il comprend un traité théorique sur la musique et les arts vivants.
Le Gandharva-Veda est basé sur des mélodies appelées raga. Chaque raga a une structure propre qui lie chaque élément constitutif à une infinité de variations possibles. Ceci permet aux musiciens d’exprimer toutes les finesses des vibrations régnant à un moment donné de la journée. Différentes notes de base permettent d’exprimer différentes atmosphères et émotions, comme la joie, l’amour, la festivité, l’introspection, la paix. Chaque raga est basé sur une des 10 gammes, appelées thaat. Uniquement les notes d’une de ces gammes peuvent être utilisées pour un raga. Un raga est constitué de 5, au plus 7 notes (svara) par octave. Comme l’idéal de la musique classique indienne est la voix, on utilise pas plus de 2 et demi à 3 octaves.
Le plus pancien texte connu sur la musique indienne et les arts de la scène est le Natyashastra du Bharati Muni, qui est paru il y a 2000 ans. Au XIIIème siècle a suivi une collection de tous les ouvrages sur ce thème, le Sangitaratnakara de Sharngardeva, qui se précoccupe principalement de l’aspect spirituel de la musique, des vibrations aux niveaux les plus fins de la conscience. Les termes raga (morceau de musique) et thaala (cycle rythmique) y sont mentionnés pour la première fois et les morceaux de musique y sont attribués aux différents moments de la journée et de l’année.

 

Le Gandharava Veda serait la musique préférée des dieux, avec des règles très strictes mais qui laissent une large place à l’improvisation. Les connaissances sur lesquels sont basées les raga tiennent comptent des fréquences continuellement changeantes de la nature, selon les moments de la journée et de l’année. Selon le Gandharva Veda les fréquences de la nature changent toutes les 4 heures et sont appelées praharas. Du début de la journée jusqu’à minuit on compte 4 praharas durant lesquels on joue les raga appropriés.

 

A côté des voix féminines et masculines le Gandharva Veda utilise un grand nombre d’instruments traditionnels, à vent comme la flûte de bambou ou le shehnai, à cordes comme la sitar, le sarod et le sarangi, et naturellement les tabla (percussions). Le jeu des tabla donne le rythme et comprend 16 tons, qui peuvent être adaptés d’une manière magistrale dans un grand nombre de possibilités d’improvisation.

 

Au mieux on écoute cette musique les yeux fermés, soit assis soit couché. Même si on n’est pas à la maison, on peut laisser jouer un CD de Gandharva Veda, ainsi en rentrant chez soi on retrouvera une atmosphère équilibrée, paisible et harmonisante.

 

Choisissez parmi notre riche assortiment de CD un morceau pour un moment précis de la journée ou un qui peut s’écouter à toute heure comme les raga « rain melody », Fête & Joie, Festivités. Sentez-vous, au vrai sens du terme, en « accord » avec la nature.