Jati, Jatiphalah (sanskrit)
Myristica fragrans Houtt. (latin)
Noix de muscade ou noix muscade (français)

 

Quelle épice peut se vanter d’être à l’origine d’une invention pour sa transformation ? Tout le monde connaît bien le moulin à poivre, puisqu'il est présent sur la plupart des tables à manger. Un peu moins connue est la râpe métallique allongée, à sa face inférieure lisse et à sa face supérieure une voûte en forme de tunnel et des trous fortement effilochés.

 

La Myristica fragrans est originaire de Banda, un groupe de petites îles des Moluques (Indonésie). Un proverbe local dit que « la noix de muscade doit sentir la mer »

 

Au XIIème siècle, la noix de muscade était également connue en Europe. Un trésor qui était traité avec soin par les pharmaciens de l'époque. D'un point de vue médical, la noix de muscade ne servait que de somnifère et de sédatif. Cependant, la valeur de cette noix n'a cessé d'augmenter et au XIVème siècle elle devint presque aussi chère que le poivre. Une livre de noix de muscade coûtait autant que trois moutons ou une vache ! En 1512, des marins portugais ont atteint les îles aux épices dans le but de contrôler le commerce de la noix de muscade et du macis. Ce n'est que plus tard que les Hollandais, les Français et les Britanniques ont réussi à voler des muscadiers et à les faire pousser dans leurs propres colonies. La noix de muscade est probablement aussi arrivée en Inde via le Sri Lanka, dans l'État du Tamil Nadu.

 

Myristica fragrans est un arbre à feuillage persistant de 5 à 20 m de haut, à l'écorce gris verdâtre à olive et aux feuilles allongées. De mars à juillet, des fleurs blanc jaunâtre se développent, à partir desquelles se forment des fruits jaunes. La noix de muscade y est cachée, mais au sens botanique, ce n'est pas une noix mais une graine. Celle-ci est enveloppée dans un enrobage décoratif rougeâtre, connu sous le nom de macis, qui est utilisé dans la cuisine tout comme la noix de muscade.

 

Selon la compréhension ayurvédique, son goût amer et piquant ainsi que son effet chauffant équilibrent vata et kapha et augmentent pitta. Que ce soit comme substance harmonisante dans l'Ayurvéda ou comme ingrédient aromatique de plats salés ou sucrés, une chose reste toujours la même : la noix de muscade est utilisée partout à très petites doses, une pincée suffit, comme nous l'ont appris les pharmaciens médiévaux.

 

Qualités ayurvédiques (pour les graines sèchées) :

  • Goûts (rasa) : amer, piquant
  • Qualités (guna) : légère, piquante
  • Effet durant la digestion (virya) : échauffant
  • Effet post-digestif (vipaka) : piquant
  • Effets sur les doshas : calme vata, réduit kapha et augmente pitta

 

Source :

Schrott/Ammon: Heilpflanzen der ayurvedischen und der westlichen Medizin, Springer Verlag, 2012

Troth Wells, Zauber der Gewürze, Werd Verlag, 1997