Elles relèvent non seulement le goût des aliments, mais peuvent aussi en intensifier ou en diminuer les effets sur le corps. L’art d’épicer repose ainsi sur la bonne sélection et le mélange équilibré. Essayez notre sélection d’épices de qualité bio ou découvrez les mélanges aromatiques !

Un menu pleinement ayurvédique devrait comporter les six saveurs :

sucré stimule le pancréas et a un effet calmant
acide a des effets stimulant et renforçant sur les glandes gastriques, stimule le plus les sécrétions salivaires et satisfait
salé stimule l’appétit, influence l’équilibre hydrique et le stabilise
piquant a un effet stimulant sur le métabolisme, produit de la chaleur, purifie et stimule
amer purifie et élimine, stimule le foie, a un effet vivifiant
astringent assèche, active la formation des muqueuses, vivifie

 

Les six goûts peuvent être couverts par les aliments appropriés, par ex. le riz (sucré), le yaourt (acide), les légumineuses (astringentes) ou par des sels, herbes et épices correspondants. L’Ayurvéda nous dit que les épices contiennent de l’Agni en concentré (le feu digestif) car la saveur des principales épices est le piquant. Souvent ce goût est associé avec de l’amer, de l’astringent et du sucré. De cette manière chaque épice à son propre spectre d’action et de vertus curatives. Ci-dessous sont cités quelques exemples de quelle épice équilibre quel dosha.


Calme vata
toutes les épices douces et échauffantes
L’anis, le fenouil, le carvi, le cumin, la cardamome, la cannelle,
les clous de girofle, la réglisse, la noix de muscade, le thym, le gingembre frais, l’ajowan, les graines de fenugrec, les feuilles de laurier, le galanga, le basilic

Renforce le feu digestif
sans exciter pitta
Le gingembre frais,
la cardamome,
les graines de fenugrec,
l’aneth,
le fenouil,
la menthe,
le safran,
le cumin,
la cannelle,
la coriandre verte

Diminue kapha
toutes les épices piquantes, amers et astringentes
le cerfeuil, le cresson, le basilic, la marjolaine, le persil, l’épine-vinette, les graines de fenugrec, le piment, le chili, le galanga, le curcuma, le gingembre, la cardamome, le laurier, les clous de girofle, le romarin, le poivre, la moutarde, la cannelle

Afin de maintenir leurs arômes le plus longtemps possible toutes les épices et les herbes devraient être achetées entières et être stockées dans des récipients opaques. Moulez ou broyez les épices au dernier moment, juste avant leur utilisation. Pour les dorer on les ajoute dans du ghee jusqu’à ce qu’elles sautent. Les épices moulues nécessitent des temps de cuisson plus courts et sont ajoutées juste à la fin de la cuisson.

Source

Schrott: Die köstliche Küche des Ayurvéda - Essen mit Leib und Seele, Goldmann Verlag