Brassica juncea (latin)
Moutarde brune, moutarde chinoise (français)
Sarshapa (sanskrit)

 

Nous avons tous un tube de moutarde forte dans notre frigidaire. Du point de vue ayurvédique, cette pâte tant appréciée est toutefois peu recommandée car elle est très concentrée et peut ainsi, en cas de consommation régulière, bloquer les canaux corporels (shrotas). Mais si vous aimez apporter une touche piquante à vos plats, pensez aux graines de moutarde ; ces petits grains marrons ne manqueront pas de vous surprendre. Pour que leur arôme épicé subtile puisse se développer de manière particulièrement subtile pour le nez et le palais, il convient de les faire griller dans du ghee jusqu’à ce qu’ils commencent à sauter. On ajoute ensuite les légumes, le riz ou le dal. L’association de la matière grasse et des composants de la moutarde rend l’effet de l’épice plus intense.

On considère que les graines de moutarde renforcent agni et aident à purifier les canaux corporels appelés shrotas (lekhana en Ayurvéda = récurant).

Le caractère chaud et épicé des graines de moutarde calme les propriétés froides et légères de vata et réduit la nature lourde et nonchalante de kapha. La moutarde peut ainsi également aider à atteindre un objectif de poids idéal. Les types pitta, au contraire, supportent moins bien la nourriture épicée, c’est pourquoi ils doivent consommer des graines de moutarde avec modération.

Pendant des siècles, on utilisait principalement la moutarde et le raifort en Suisse pour relever le goût des plats. Ce n’est que plus tard que le chili et le poivre tant prisé furent importés des pays lointains.

Depuis le Moyen-Âge, les graines de moutarde sont appliquées sur la peau sous la forme de pâte et de cataplasme pour favoriser la circulation et réduire une inflammation. Cette méthode étant très efficace et pouvant provoquer une sensation de brûlure sur la peau, elle est déconseillée aux enfants, femmes enceintes et aux personnes sensibles.

Tout comme le colza, le radis et les sortes de choux, la moutarde appartient à la famille des Brassicaceae. C’est une plante annuelle qui atteint une taille de 30 cm à 100 cm et a des fleurs de couleur jaune. En mûrissant, les petits grains se transforment en de petites gousses. Outre les grains de moutarde bruns originaires d’Asie, on connaît principalement les sortes de grains jaunes, et plus rarement les grains noirs. La célèbre moutarde de Dijon grossièrement moulue est produite à partir des graines brunes.

La cuisine indienne et ayurvédique recourt souvent aux graines de moutarde brunes comme assaisonnement dans les currys et les chutneys.

 

 

Qualités ayurvédiques (en ce qui concerne les graines) :

  • Goûts (rasa) : épicé
  • Qualités (guna) : légère, pénétrante
  • Effet durant la digestion (virya) : chaude
  • Effet post-digestif (vipaka) : épicé
  • Énergie métabolique : renforce l’agni, réduit ama
  • Effets sur les dosha: calme vata et kapha, renforce pitta

 

 

Source:

Schrott/Ammon: Heilpflanzen der ayurvedischen und der westlichen Medizin, Springer Verlag, 1997

Zoller/Nordwig: Heilpflanzen der ayurvedischen Medizin, Narayana Verlag, 2012