Les dosha jouent un rôle essentiel en Ayurvéda. Les dosha, principes fondamentaux, agissent non seulement dans les phénomènes extérieurs mais pénètrent et constituent aussi notre propre nature.
Ils décrivent l’ensemble de la personnalité et sont présents en chacun de nous dans des proportions différentes. Ils sont nommés vata, pitta et kapha. La répartition individuelle des 3 dosha imprime les caractéristiques de notre personnalité, nos préférences et nos aversions, nos forces et nos faiblesses.

Notre santé est basée sur le maintien ou la restauration des équilibres de ces trois principes fondamentaux. En fonction du jeu personnel des dosha et d’autres facteurs ils se manifestent de manière très individuelle durant les saisons.

 

Le printemps - période kapha

Au printemps domine le dosha kapha (le principe de la structure). Il donne au corps sa fermeté et sa stabilité et gère son hydratation. Lui sont attribués les éléments eau et terre.

« La fatigue de printemps nous accompagne souvent durant la période kapha »

Kaphaest lourd, dense, humide, froid, huileux, doux, muqueux, lent. Comme souvent en avril, les repas à la fois humides et froids peuvent provoquer des rhumes et de la toux. La fatigue de printemps fait souvent son apparition durant cette période.

Une alimentation et un comportement appropriés favorisent l’équilibre du kapha et combattent l’indolence. Des repas cuits avec des herbes légères et des épices piquantes, amères, sèches, astringentes, sont à préférer. Le sucre, les produits laitiers, des plats trop huileux et lourds sont à diminuer durant cette période. Se lever tôt et faire régulièrement du sport donnent de l’élan et de la joie de vivre.

 

En été règne pitta

« Le contact directe avec le soleil et trop de chaleur ne conviennent pas aux pitta »

Les personnes à prédominance pitta (principe du métabolisme) ont souvent une aversion contre la chaleur, car le pitta est composé des éléments feu avec un peu d’eau. Il gère la digestion et la température du corps. Trop de soleil ou de chaleur ne conviennent pas à ce type. En été et par temps chaud et humide il peut facilement y avoir un excès de pitta. On apaise les tempéraments échauffés avec des boissons fraîches (mais ne sortant pas juste du frigo !) et tièdes. Ne pas prendre les repas trop chauds. On conseille des repas amers, doux et astringents. Assez de temps libre et de sport auront des effets équilibrants et relaxants.

En automne domine vata

Les éléments du dosha vata sont l’espace et l’air (principes du mouvement), responsables du système nerveux, de la respiration ainsi que des mouvements du corps. Si le dosha vata domine dans la constitution individuelle, les temps froids et venteux conduisent à de l’inquiétude et des tensions nerveuses. Ceci est le cas avant tout en automne et en hiver, mais aussi au début du printemps. Si le dosha vata tombe en déséquilibre, alors on a tendance à avoir une peau sèche et les mains et les pieds froids.

« Les massages ayurvédiques avec de l’huile chaude procurent confort et bien-être au corps et à l’esprit »

Comme le dosha vata influence aussi les autres dosha, il est très important de l’équilibrer au plus vite. Des repas chauds avec des épices et des plantes, aux goûts doux, acide et légèrement salé, font parties du menu. Les massages avec des huiles chaudes font du bien au corps. Aussi en avril, protégez la tête et le corps avec des habits chauds, car les premiers jours du soleil sont accompagnés la plupart du temps de vents froids.  Comme en automne il y a souvent du vent froid qui déséquilibre le dosha vata.

Les informations contenues dans les aliments ont un effet sur les dosha. C’est pourquoi de légers troubles peuvent aussi souvent être éliminés avec une alimentation adaptée à la météo ains que les comportements adéquats. Des conditions météorologiques extraordinaires peuvent modifier les qualités de la saison. Dans ce cas on s’oriente selon les conditions réelles du moment.

Si vous désirez découvrir quel est votre constitution, faite simplement le test plus bas !