Du milieu de février à fin mai le kapha domine dans la nature ainsi que chez l'homme. Kaphadésigne le principe structurant; il est constitué des éléments eau et terre ainsi que des qualités lourde et froide.

Au printemps le métabolisme est lent, ce qui favorise l'accumulation de toxines dans le corps. Il est donc recommandé de manger moins, de diminuer les graisses et les produits laitiers qui augmentent le kapha. Il faut aussi bouger davantage (jogging, promenade à vélo).

 

Au printemps le kapha accumulé est liquéfié par la chaleur des premiers rayons de soleil. Celui-ci va alors se répandre dans le corps, déranger Agni (le feu digestif) et provoquer différentes maladies, en particulier des refroidissements et des désordres des voies respiratoires. En fait la fatigue de printemps n'est rien d'autre qu'un trop plein de kapha. C'est pourquoi il est important à la fin de l'hiver d'entreprendre des mesures pour le diminuer.

 

Le matin, un massage à sec avec un gant de soie est très recommandé (garshan normal ou fin).
Un massage complet du corps avec une huile de massage kapha avant le bain ou la douche a des effets positifs.

 

Le petit-déjeuner devrait être léger mais pas sauté. Des fruits cuits à la vapeur comme les pommes et une tranche de "pain croustillant" donnent de l'énergie et sont très digestes. Comme boisson une tisane kapha avec du citron et du miel (le miel ne devrait pas être trop échauffé, donc le mélanger que quand la tisane est à température buvable). Sont indiqués aussi des jus à partir de fruits doux et murs.

 

Boire tout au long de la journée (environ toutes les heures) de l'eau chaude au gingembre, pour renforcer le feu digestif et pour aider le corps à mieux assimiler la nourriture.

 

Un jour de jeune de temps à autre réduit aussi le kapha et facilite la digestion.

 

Le repas de midi devrait être fraîchement préparé, chaud et bien épicé, constitué de légumes et de millet, d'orge ou de maïs. Toutes les autres céréales augmentent le kapha en particulier le blé. Epicez avec du mélange kapha et avec du gingembre frais.

 

Buvez un verre de lassi. Cette boisson soutient la faune intestinale et améliore la digestion. Mélanger pour cela un demi litre de yogourt frais bio avec 2 à 6 fois son volume d'eau. On bat le tout jusqu'à ce que les grumeaux aient disparu. On peut y ajouter selon les goûts de l'eau de rose, du sirop d'érable, du miel, du sucre Sharkara ainsi que des épices, gingembre, cardamome, cumin et sel.

 

Pour le repas du soir, le mieux sont les soupes légères avec une tranche de "pain croustillant" ou du kitcheri. Renoncez aux douceurs, aux mets lourds et aux fromages.

 

Durant la période de transition vers une nouvelle saison, les cures de désintoxication comme le panchakarma sont très efficaces pour éliminer le kapha en trop. Les toxines sont évacuées de l'organisme grâce à des traitements doux et on se sent en forme pour le printemps.

 

Panchakarma (pancha = cinq, karma = action ou traitement) signifie la purification du corps de cinq manières différentes. Grâce à ces traitements l'équilibre des dosha est rétabli, le corps et l'esprit sont mis en harmonie. La nourriture appropriée, des légers exercices de yoga, le calme et la méditation soutiennent ce processus. On se sent plus léger, joyeux et en santé.

 

Les traitements de Pancharkarma ont montré leur efficacité en cas de maladies chroniques comme les rhumatismes, les allergies, l'hypertension, les maux de tête et troubles digestifs.