Les Fêtes de Noël et de Nouvel An représentent chaque année un défi particulier pour notre système digestif. Nous sommes invités à des menus opulents avec des mets succulents, nous mangeons trop, à des heures irrégulières et ne choisissons pas toujours les ingrédients les plus sains. Tout ceci favorise la formation d’ama (résidus métaboliques) qui s’exprime par un manque d’appétit, des désordres digestifs, des problèmes d’articulations, des maladies respiratoires, des réactions allergiques et aussi une prise de poids.

 

L’Ayurvéda propose quelques conseils simples et faciles à mettre en pratique sur la façon de traverser sainement les jours de Fête. Le plus important est un fort Agni, le feu digestif, et comment on le traite avec respect afin que la nourriture soit complètement digérée et ne laisse pas de résidus qui intoxiqueront le corps.

 

1. Prendre le repas principal à midi

Au lieu d’un repas tard dans l’après-midi ou un repas du soir lourd, nous devrions nous alimenter principalement entre 12:00 et 14:00, quand notre feu digestif est le plus fort, c’est-à-dire lorsque le soleil est au zénith. Un repas du soir copieux ne nuit pas seulement au système digestif, il va aussi perturber le sommeil. Pour éviter l’inconfort de se sentir trop plein et de ne pas pouvoir dormir, mangez léger en soirée, au minimum trois heures avant de vous coucher.

 

2. Prendre des repas à des heures régulières

Vous avez manqué un repas ? Sauter des repas risque de perturber et d’affaiblir le feu digestif. En mangeant trois fois par jour aux mêmes heures on maintient mieux en équilibre sa digestion. Manger un repas avant que le précédent ne soit complètement digéré perturbe aussi Agni. Notre corps a besoin d’au moins trois heures pour finir de tout digérer avant de manger à nouveau. Une collation dans l’après-midi est bonne tant qu’elle reste petite et légère : un morceau de fruit, des fruits secs ou des noix trempées sont de bonnes options ! Comment savons-nous quand notre corps a fini de digérer le repas précédent ? Nous expérimentons de la faim - écoutez donc votre corps… même durant les Fêtes !

 

3. Eviter de trop manger

Ce conseil est peut-être le plus difficile à suivre, spécialement durant les longs repas de fête, mais cela est très important. Mangez toujours selon votre niveau de faim. Notre corps sait combien il peut digérer ; nous avons juste à l’écouter. Prenez des petites portions, mangez lentement, dans le calme, et ne vous resservez pas si vous n’avez plus faim. Quand nous mangeons lentement, notre corps nous dit naturellement quand il est plein. Ne mangez qu’aux ¾ de votre capacité. Même la meilleure des nourritures peut en excès créer des toxines.

 

4. L’aide des plantes

Si nous enfreignons occasionnellement l’une des règles ci-dessus, pas de souci ! Les vacances sont le bon moment pour se faire un petit plaisir. Pour soutenir l’Agni nous pouvons utiliser l’intelligence de la nature présente dans les plantes ayurvédiques.

Nous pouvons augmenter notre appétit et nos sucs gastriques en buvant occasionnellement de l’eau chaude, de l’eau au gingembre ou de la tisane au cumin, ou en mangeant une tranche de gingembre frais avec une pincée de sel pour se mettre en appétit. Ou pour des raisons de commodité, équilibrez et favorisez la digestion avec un ou deux comprimés « Digest » avant de vous mettre à table. En alternative vous pouvez boire une tasse de tisane « Agni Plus » un peu avant ou après les repas.

 

5. Attention aux sucreries

Les douceurs sont aussi autant un thème culinaire qu’émotionnel. Donc une certaine mesure dans leur consommation vous aidera à éviter des digestions lourdes avec pour conséquence une prise de poids. Mais qui peut résister aux sucreries ? Au lieu de grignoter négligemment des pâtisseries industrielles préférez celles faites maison ou de qualité.

 

6. Consommer les six goûts

Nous préférons souvent le goût sucré depuis notre tendre enfance. Une nourriture qui ne contient que du sucré, du salé et de l’acide ne peut pas nous contenter pleinement et même nous faire craquer pour des aliments moins sains durant la journée. L’Ayurvéda a identifié six goûts : sucré, acide, salé, amer, piquant et astringent. Il faut s’efforcer de les inclure dans chacun de nos repas. Ceci est plus facile que l’on ne pense. Si vous faites un menu varié et fraîchement cuit, si vous utilisez des épices et des plantes, vos hôtes dégusteront tous les goûts et sortiront satisfaits de table.

 

7. Des repas équilibrés


En plus des six goûts, les repas devraient inclure une combinaison équilibrée d’hydrates de carbone, de protéines et de graisses. Pas toutes les graisses sont mauvaises. Pourquoi ? Parce que les graisses saines comme l’huile d’olive et le ghee sont essentielles pour transporter les nutriments dans nos cellules. Une alimentation selon notre constitution et les saisons nous contente et nous maintient en santé.

 

8. Des exercices quotidiens

Des exercices quotidiens, au moins une demie-heure par jour aussi durant les Fêtes, non seulement vous aideront à éviter les kilos supplémentaires mais amélioreront aussi Agni et donc réduiront l’ama. Une courte promenade après un repas par exemple est un excellent moyen de soutenir la digestion.

 

9. Une routine régulière

Une certaine régularité n’est pas seulement importante dans la vie de tous les jours. Aussi durant les Fêtes il est conseillé dans le mesure du possible et du convenable de garder son rythme quotidien d’activité, de prendre ses repas, de se coucher et de se lever aux mêmes heures. Ceci nous aide à renforcer notre système immunitaire pour commencer la nouvelle année en forme.

 

Conseils-bonus

La période entre Noël et la nouvelle année n’a pas seulement pour beaucoup de personnes un sens magique mais peut aussi être parfois source de fatigue. Soyez attentif à vous-même et aux autres, réjouissez-vous et profitez de ce temps tout particulier.

 

Et si les jours suivants vous puisez dans la boîte à biscuits richement garnies de sablés à l’anis, d’étoiles à la cannelle, de milanais, de demi-lunes,… dégustez simplement leurs fins arômes et réjouissez-vous comme lors de votre enfance.

 

Source :  « adapté selon Ten Tips to Avert Ama Build-Up Over the Holidays »