Anisuna, svetapuspa (sanskrit)
Pimpinella anisum (latin)
Anis (français)

 

Les biscuits à l'anis font partie de l'assortiment traditionnel de Noël. Soit vous les aimez, soit vous méprisez ces petits gâteaux blancs aux petites graines aromatiques qui se prennent entre vos dents. Peu de gens savent que l'anis est aussi une épice ayurvédique.

 

Tout comme le fenouil, l'aneth, la carotte et le cumin, l'anis appartient à la famille des Apiacées. Le lieu d’origine de la Pimpinella anisum se trouve en Egypte mais cette plante à épice est également cultivée en Europe ainsi qu’en Inde et dans d'autres régions du globe.

 

L'anis est une plante annuelle, atteignant jusqu'à 50 cm de haut, avec une fine racine pivotante, une tige ramifiée poilue et des inflorescences ombellifères. À la fin de l'été, les fleurs blanches se développent en petites graines ou fruits qui, avec leur forme pointue caractéristique et leur queue fine, ressemblent à de petites souris. Comme l'anis a des propriétés piquantes, amères et chauffantes, elle est utilisée en médecine ayurvédique et en médecine traditionnelle européenne pour les problèmes digestifs (harmonisation de samana vata) et pour les rhumes causés par l’augmentation du kapha entrainant la sécrétion abondante de mucus. L'anis est également connu depuis longtemps des mères allaitantes car il favorise la production de lait.

 

De l’anis on utilise principalement les graines séchées et l'huile essentielle.

 

Qualités ayurvédiques :

  • Goûts (rasa) : amer, piquant
  • Qualités (guna) : piquante, légère
  • Effet durant la digestion (virya) : échauffant
  • Effet postdigestif (vipaka) : piquant
  • Effet sur les dosha : réduit vata et kapha
  • Effet mental et spirituel : sattvique
  • Energie métabolique : stimule légèrement Agni

 

Source:

Schrott/Ammon: Heilpflanzen der ayurvedischen und der westlichen Medizin, Springer Verlag, 2012